Foire aux Questions


La Fédération

Quelles sont les conditions pour être membre de la Fédération des Baby Planners Francophones ?

Les conditions d’admission sont le respect de la charte et de se conformer aux exigences du règlement. Tout Baby Planner Francophone, même exerçant dans un pays non-francophone, peut être membre de la fédération pour peu que les conditions précitées soient remplies.

Le règlement impose entre autre (voir le texte pour les critères exhaustifs) :

  • avoir accompagné deux familles
  • proposer un nombre minimal de services différents
  • s’engager à suivre une formation continue

Quels sont les avantages de l’adhésion ?

En tant que membre, vous figurez sur le site internet de la fédération (annuaire et carte interactive), vos coordonnées sont transmises par le bureau aux parents de votre région qui nous contactent, vous disposez d’un accès à des documents réservés à usage interne.
La qualité de membre vous permet également d’accéder aux modules de formation continue proposés par la fédération. Être membre de la fédération est un gage de qualité auprès des parents.

Comment la fédération est-elle financée ?

La fédération est exclusivement financée par les cotisations, les dons des membres de soutien et d’autres dons. Les membres du bureau œuvrent en tant que bénévoles et bénéficient uniquement du remboursement de leurs frais.

Je souhaite soutenir la Fédération des Baby Planners Francophones en faisant un don.
Le budget est-il consultable ?

Merci de vous adresser directement au bureau ou de vous servir du formulaire de contact

Le métier de Baby Planner

Puis-je être Baby Planner si je n’ai pas d’enfant ?

Même si l’expérience de la maternité (paternité) est très utile à notre métier de baby planner, elle n’est absolument pas indispensable. Ainsi des baby planners ayant évolué dans le milieu de la périnatalité depuis de nombreuses années ont acquis l’expérience sans être eux mêmes parents.

Existe-t-il des formations pour être Baby Planner ?

Oui, l’IABPP forme depuis 2008 des baby planners dans le monde entier. La formation en français est assurée par l’agence B for Baby. D’autre part, la Fédération propose des modules de formations spécifiques.

Puis-je être membre de la fédération si je n’ai pas suivi de formation ?

Oui, à condition que vous soyez déjà un baby planner en activité et que vous remplissiez les conditions requises.

Puis-je gagner ma vie avec mon travail de baby planner ?

La première année de votre agence, il est très peu probable que votre métier de Baby Planner suffise à couvrir vos besoins. Bien que les demandes d’accompagnement soient en augmentation, le métier en est encore à ses débuts en Europe (hors Royaume-Unis). De plus, être baby planner est un métier qui demande beaucoup d’engagement, de disponibilités les soirs, aussi il n’est pas possible d’accompagner un nombre élevé de familles simultanément et de proposer un service convenable. La plupart des baby planners diversifient leurs activités.

J’ai adoré choisir mon matériel de puériculture et j’ai décidé de devenir baby planner, avez-vous des conseils ?

Le métier de baby planner, comme un autre, ne se choisit pas sur un coup de tête. Aimer choisir une poussette pour soi est très différent d’être capable d’assez de recul pour aider une famille à faire son choix. C’est un métier très exigeant : les futurs parents sont particulièrement vulnérables et il est du devoir du baby planner de s’assurer qu’il leur apporte tout le soutien, les informations et les ressources dont ils ont besoin. Il faut avant tout aimer aider les autres et travailler avec des futurs parents pour se lancer dans cette aventure.